La boutique en ligne France-Avenue

Bonjour Olivier, pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

Après un DEUG d’Economie, j’ai passé vingt ans dans des fonctions commerciales au sein du secteur de la distribution informatique. En 2009, j’ai entrepris un Executive MBA à l’école Audencia de Nantes pour compléter mes acquis tout en continuant mon activité professionnelle de directeur de secteur. Ces nouvelles compétences académiques associées à mon expérience professionnelle m’ont donné l’envie d’entreprendre.

Pouvez-vous nous présenter brièvement votre site e-commerce ?

France-Avenue.fr est un nouveau site marchand dédié à la vente de produits exclusivement fabriqués en France, pour la personne et la maison (hors agro-alimentaire). Il a pour ambition de développer un commerce responsable, répondant aux nouvelles aspirations sociétales des consommateurs. Le but est d’encourager et de soutenir la production, l’emploi et la croissance en France. Il propose des produits pour la maison et la personne (hors agro-alimentaire) et il regroupe déjà aujourd’hui une cinquantaine de partenaires et plus de 800 produits originaux.

Comment vous est venue l’idée de créer cette boutique en ligne ?

L’idée de France-Avenue est venue durant mon cursus, le projet a tout naturellement été mon sujet de fin d’étude pour le diplôme et il a reçu le prix de l’entrepreneuriat 2010 d’Audencia. Le e-commerce connait une croissance incroyable depuis cinq ans. Il m’a semblé être le canal idéal de connexion entre des consommateurs de plus en plus concernés par l’impact de leurs comportements et des entreprises qui continuent à produire sur le territoire.

Quels logiciels avez vous utilisé pour sa création et sa mise à jour ?

Le site a été développé avec Prestashop par l’agence Web Images Créations qui réalise également l’hébergement.

Exemple de produit de France-Avenue

Quelles ont été les principales difficultés dans l’élaboration et le lancement de votre projet e-commerce ?

La principale difficulté a été d’estimer le potentiel de ce nouveau marché. L’autre difficulté a été d’identifier les professionnels capables de m’accompagner dans toutes les étapes du lancement (juridique – technique – média).

De quoi êtes-vous le plus fier par rapport à votre site e-commerce ?

Ma plus grande fierté est évidemment de concilier un projet de création d’entreprise avec une approche citoyenne, ce qui donne encore plus de sens à ma démarche. L’autre fierté est de voir le site progresser de jour en jour et gagner en crédibilité grâce au travail acharné de toute l’équipe.

Quels sont les moyens de promotion que vous utilisez pour faire connaître le site ?

J’ai fait appel à une attachée de presse pour bâtir et mettre en œuvre la stratégie de relations presse, tous médias confondus, lors du lancement du site. Nous avons également une activité soutenue sur Facebook et Twitter. Nous lançons en parallèle une campagne adwords en début d’année et nous avons une stratégie de référencement naturel qui a été mise en place avec notre agence web. Aucun canal n’est à négliger et il est encore trop tôt pour savoir lequel est le plus performant. C’est l’association de tous ces vecteurs qui permet d’obtenir la visibilité du site et d’accroitre son trafic.

Combien de personnes s’occupent du site ?

L’équipe est constituée de trois permanents, une collaboratrice chargée du marketing et de l’animation de Twitter et Facebook, une collaboratrice gérant le catalogue, les partenaires et la partie administrative, et enfin moi pour la partie commerciale, médias et gestion de l’entreprise. Il faut également compter les supports extérieurs : l’attachée de presse, l’agence web, l’expert comptable et l’avocat.

Quels sont vos projets pour l’avenir ?

Les premiers développements viendront de l’international avec une traduction du site en plusieurs langues européennes et asiatiques à l’été prochain. Ceci afin de promouvoir les savoir-faire français à l’étranger car ils y sont encore très appréciés.

Quels conseils donneriez-vous aux e-commerçant souhaitant se lancer ?

Vous connaissez le proverbe « Ce n’est pas parce que les choses sont difficiles que nous n’osons pas, mais c’est parce que nous n’osons pas qu’elles sont difficiles ». En un mot : « osez ! » mais entourez-vous de professionnels pour les fonctions qui ne relèvent pas de vos compétences initiales… vous gagnerez en temps et en efficacité.

Yoann Nussbaumer

Commentaires :

#1

Informatique Rouen
lundi 6 octobre 2014 à 17:20


Merci pour cette superbe interview ,cette entrepreneur par son enthousiasme et son dynamisme donne envie d avancer .

#2

kindy
mercredi 25 février 2015 à 14:25


Bon vent à vous France-avenue mais la galère du made in France pas assez soutenu par l’Etat me décourage un peut; que dire de ses entreprises qui ce sont cassés les dents après quelques mois par manque de soutiens et la cherté de la main d’oeuvres française semble être un grand challange

Ajouter un commentaire :

Les informations obligatoires sont indiquées par une étoile rouge *.