– Présentez-vous en quelques mots (parcours, métier, etc)
Je suis le créateur et le directeur de Celeonet. Mes premières expériences professionnelles se sont déroulées au sein du Ministère de la Défense en tant que civil. J’y ai occupé les postes d’Administrateur Système, puis de Chef du service informatique, puis d’Architecte Système pendant une durée de 9 ans.

– Pouvez-vous nous présenter brièvement Celeonet ? Quel est son historique ?
Celeonet est une société créée fin 2003. Son objectif premier était de se démarquer de ses concurrents en proposant le meilleur rapport qualité/prix tout en maintenant une tarification cohérente. Notre démarche n’a pas changé depuis mais notre gamme de services s’est enrichie au fur et à mesure du temps, les serveurs virtuels, les serveurs dédiés et des clusters se sont ajoutés aux offres mutualisées de nos débuts. Celeonet est actuellement le 12ème hébergeur français par le nombre de sites hébergés et sa croissance annuelle est de l’ordre de 30%.

– Quels sont d’après vous les critères importants pour choisir son hébergement quand on est e-commercant ?
Comme tout site internet ayant une vocation commerciale, le critère principal est la disponibilité. Un site inaccessible ou lent entame la confiance de l’internaute de façon durable et impacte directement le chiffre d’affaire de la boutique. Opter pour un serveur virtuel ou dédié me semble être un impératif pour ne pas être confronté à des problèmes de blacklistage d’emails ou d’indisponibilités liés à la mutualisation des ressources de la plateforme d’hébergement.

– Est-ce que les systèmes de paiements proposés par les banques nécessitent des configurations serveurs particulières ?
Toutes les banques proposent un système de paiement en ligne, 90% d’entre elles s’appuient sur SIPS d’Atos Origin. Le nom commercial change suivant l’enseigne mais pas le produit. Pour fonctionner il doit être possible d’exécuter des lignes de commandes via le language de scripts (Php par exemple) surla plateforme d’hébergement. La « Caisse d’épargne » commercialise le système SPPLUS qui nécessite l’installation de librairies particulières sur le serveur. Cette opération peut entrainer un coût supplémentaire ou être refusée par l’hébergeur.

– Quels sont les pièges à éviter quand on choisi un prestataire d’hébergement ?
Le piège principal est de traiter la problématique de l’hébergement dans le mauvais sens. Avant de rechercher un prix il faut savoir ce que l’on cherche.
Il ne me semble pas inopportun de réaliser une matrice des risques et de se poser les bonnes questions :

* Combien de visiteurs sont attendus les premiers mois ?
* Ma boutique est-elle « lourde » car incluant de nombreuses fonctionnalités ?
* Quel serait l’impact d’une indisponibilité du site en terme de chiffre d’affaire et d’image sur ma société ?
* Dois-je souscrire à une garantie de temps de rétablissement avec pénalités pour l’hébergeur en cas de dépassement ?
* Ma société dispose-t-elle de la compétence nécessaire et suffisante pour administrer son propre serveur ?
* Qui exécute les sauvegardes et à quel rythme ?
* etc…

Une fois le besoin clairement défini il ne reste plus qu’à le soumettre à plusieurs hébergeurs en veillant à ouvrir le cahier des charges sur une éventuelle préconisation de l’hébergeur. Ceci permet de tester le degré d’implication du futur prestataire dans votre projet mais également de recueillir des avis de spécialistes. Un devis qui ne présenterait pas les qualités et atouts de l’hébergeur (connectivité multiopérateurs, point de présence, procédure de traitement des demandes du client…) serait à mon sens à écarter.

– Quels conseils donneriez-vous aux e-commerçants souhaitant se lancer ?
Le premier est de bien préparer leur projet et de réfléchir dès le départ à l’évolution du site à court et à moyen terme. La phase de mise en production d’un site d’e-commerce est une période propice au stresse, l’anticipation permet d’aborder cette étape plus sereinement et de se concentrer sur le lancement de son activité commerciale.

Le second, de nous contacter bien-entendu ;)

maxime

Mots clés : .

Commentaires :

#1

Alain
mercredi 27 août 2008 à 23:42


Ayant eu un site prestashop chez celeonet, bah c’est pas l’ideal comme hebergeur, ça rame et la structure est pas très stable…

#2

yoann
jeudi 28 août 2008 à 9:49


Pour ma part, je travaille avec Celeonet depuis maintenant plusieurs années. J’héberge chez eux la plupart de mes clients professionnels, et nous sommes pleinement satisfaits du service proposé, après avoir fait plusieurs hébergeurs avant. Le support technique a toujours été très réactif et a su comprendre nos problématiques. Je suis donc un peu surpris de ton commentaire Alain ?

#3

Yann
jeudi 28 août 2008 à 10:06


Bonjour Alain,

Nous avons travaillé de concert avec Prestashop pour régler un problème de lenteur sur ce CMS sur l’une de nos plateformes mutualisée en début d’année.

Il reste d’ailleurs un test à cette url http://prestashop.celeonet.fr/prestashop/ réalisé par Bruno Lévêque.

Maintenant comme je l’indique dans cet interview, je pense qu’il est nécessaire d’être un minimum cohérent dans sa démarche lorsqu’on se lance dans le e-commerce et qu’investir quelques dizaine d’euros par mois dans l’hébergement de sa boutique n’est pas un luxe.

Yann.

#4

Yann
jeudi 28 août 2008 à 11:14


Alain, lorqu’on a le courage de ses opinions, on se cache pas derrière un proxy google pour aller poster des commentaires négatifs ;)

#5

Ktech
jeudi 28 août 2008 à 17:58


Client Celeonet depuis peu personnellement (même si je connais via Skalpel et Moto85), je dirais que je suis plutôt satisfait puisque je n’ai aps rencontré de soucis autres que quelques demandes spéciales de ma part en terme de config.
Ils sont réactifs et polis (même quand on est un peu lourd).
Et surtout j’ai l’esprit tranquille, je sais qu’ils veillent sur ma machine.

#6

Alain
jeudi 4 septembre 2008 à 11:29


@yann: proxy google?? Ça doit etre parce que j’utilise google mobile. Comment se fait il que vous ayez acces aux ips des commentaires de ce blog? Pour revenir au sujet, pour un tarif comparable, j’ai trouvé mieux chez ovh. chacun ses choix. Bonne continuation

#7

Frédéric
mercredi 16 septembre 2009 à 11:29


Bonjour,

Chez celeonet depuis ses débuts, je n’ai rencontré que des soucis mineurs, parfois lié à des betises de ma part. Toujours réactif, le service client est vraiment opérationnel.

Ca change !

#8

Domi
vendredi 25 septembre 2009 à 10:15


Bonjour,

J’ai un site de réservation qui ne peut souffrir d’aucune interruption.
Ma base de données fait plus de 300 megas.
150000 utilisateurs enregistrés.
==> Le tout depuis 5 ans sur un « simple » mutualisé chez Céleonet.

@Alain : Et pour rien au monde je ne mettrai les pieds chez OVH
En cas de problème , chez Céleo, je suis certain d’avoir une réponse claire et courtoise sous 2h.
Celeo a compris que pour fidéliser ses clients il fallait miser sur la qualité à plusieurs niveaux. Dommage que ce simple principe de bon sens soit si rare de nos jours !

Ajouter un commentaire :

Les informations obligatoires sont indiquées par une étoile rouge *.