fraude-cb

Cette huitième édition du Livre Blanc de FIA-NET a pour objet de fournir au lecteur un cadre de référence en matière d’analyse de la fraude à la carte bancaire sur le marché du commerce électronique. Il appréhende l’importance du phénomène sur le marché, son évolution dans le temps et les moyens de le prévenir.

Rappellons qui est Fia-net:

FIA-NET est un tiers de confiance pour le commerce électronique. Leur métier est de créer un climat de confiance entre les acheteurs et vendeurs sur le web. FIA-NET apporte donc ses services aussi bien aux cyber-consommateurs qu’aux sites de vente en ligne. Il n’y a pas d’échange sans confiance réciproque entre les deux parties d’une transaction, et sans confiance dans le moyen de paiement qu’elles utilisent. http://www.fia-net.com

Cette huitième édition du Livre Blanc comporte deux parties distinctes. Dans la première partie, consacrée à l’évolution de la fraude sur le marché français, sont donnés les grands indicateurs de ce phénomène sur Internet :

  • les taux de fraudes et de tentatives
  • la fraude par secteur d’activité ;
  • les profils et comportements des fraudeurs ;
  • la typologie des réseaux organisés.

Devant la professionnalisation accrue des malfaiteurs, il devient de plus en plus difficile de repérer la fraude. Partant de ce constat, la seconde partie du Livre Blanc se concentre sur les outils de détection et sur les moyens de parvenir à une gestion optimale pour lutter contre ce fléau.

Voici les grandes tendances :

  • Les fraudes concernent de plus en plus l’informatique, le brun (télé, hi-fi, vidéo, etc) et le blanc (frigo, cuisinière, machine à laver, etc)
  • La détection de la fraude s’améliore mais le montant total fraudé progresse fortement (25 M€ l’an dernier !!)
  • La fraude sur le net représente une perte nette de l’ordre de 0,16% des transactions réalisées.
  • Les fraudeurs sont de plus en plus organisés. Les e-commercants le sont beaucoup moins cependant ils reçoivent l’aide des banques, quant à la police, elle semble un peu dépassée.

Il s’agit la d’un très bon document que vous trouverez à l’adresse suivante: 54 pages d’informations sur la fraude de site e-commerce.

Commentaires :

#1

Yann
mercredi 13 août 2008 à 22:37


Peut-être serait-il bon de préciser que malgré une idée reçue et les propos des médias sur le sujet, la fraude CB ne pénalise que les e-commerçants.

La personne escroquée est remboursée, la banque annule la transaction CB, le commerçant est débité du montant de la fraude.

La détection de la fraude reste difficile, il est cependant possible de mettre en place de premières barrières automatisées comme la géolocalisation IP afin de ne pas permettre le paiement par CB depuis des pays dits à risque.

#2

leleu
lundi 15 décembre 2008 à 19:30


Certes, la fraude internet est un fléau pour le commercant mais a force de précaution, on a vraiment l’impression que les clients sont tous pris pour des voleurs! ainsi par exemple:

Dimanche, vu le froid glacial, je commande sur internet deux verres à whisky sur l’excellente maison, la maison du whisky, bu avec modération ce breuvage réchauffe:) et plus sérieusement une belle possibilité de cadeau pour un cousin passionné.

Dimanche soir, premier mail de fia-net, tiers assureur pour me demander de remplir un questionnaire de satisfaction. Bon pourquoi pas, c’est ma deuxième commande sur ce site, j’aime bien l’interface, j’aime bien les produits, tout va bien dans le meilleur des mondes.

Lundi matin 10h, deuxième mail de fia-net me demandant une photocopie de ma carte d’identité pour valider ma commande auprès de la maison du whisky. Bon, j’avoue, là j’ai commencé à être énervé, il me mettent dans le mail que j’ai accepté dans les conditions générales de ventes. Bien sur, j’ai cliqué sur les conditions générales de ventes pour spécifier que j’acceptais de transférer ma carte d’identité sur le net… Sérieusement, qui lit les CGV quand il ne suffit que de cliquer?

De plus, pour une commande qui doit arriver à noël, et étant en déplacement jusqu’à mercredi, j’ai vite compris que zou! fini le cadeau ! le temps d’envoyer ma photocopie mercredi puis que la maison du whisky fasse le nécessaire, pas moyen de l’avoir pour semaine prochaine.

Mais le pompon, c’est à 12h (donc deux heures après la demande de la carte d’identité) que je reçois un mail de fia net qui m’indique que je suis dorénavant inscrit dans leur fichier “possibilité de mauvais payeur” et que pour contester, il me faut m’inscrire sur leur site (bien sur, impossible de les contacter au téléphone).

Bilan: je suis maintenant inscrit d’office à Fia-net sans possibilité de les contacter… et la maison du whisky ne comprend pas ce qu’il se passe, je serai le premier client à qui ca arrive…

Voilà comment une belle maison a perdu un client; en me prenant pour un voleur.

#3

Yoann
mercredi 21 janvier 2009 à 13:10


Effectivement, c’est le genre d’expérience d’achat qui décourage et qui déçoit, d’autant plus à Noël. Je n’imagine même le nombre de clients qu’ils doivent perdre si la procédure est aussi compliquée ! La classification en « mauvais payeur » au bout de 12h me parait à la limite de la mauvaise blague …

#4

SECUVAD
samedi 26 juin 2010 à 18:52


Heureusement que dans l’intérêt du cyber commerçant et de l’acheteur, des solutions alternatives existent.

SECUVAD est aujourd’hui la seule société à s’engager contractuellement sur un délai maximum de traitement de commandes, en France et à l’international.

Garantir à un ecommerçant qu’il n’aura pas de fraude, tout le monde sait faire : il suffit d’écarter 30 % de ses commandes potentiellement à risque…

Mais prévenir la fraude, la détecter et la traiter, sans attrition commerciale, ce n’est pas un métier d’assureur.

SECUVAD intervient aux côtés des e-commerçants pour les aider à se développer en France et à l’international, en maitrisant leur coût de la fraude.

– traitement des commandes à l’international
– traitement des commandes en moins de 2 heures
– faible taux de refus et attrition commercial maitrisée
– lancement d’actions répressives
– organisation de flagrants délits
– représentation du Client auprès de l’Autorité judiciaire
– recouvrement d’impayés en temps réel

#5

Emarketeur Nantes
vendredi 7 juin 2013 à 15:19


Les impayés, c’est l’une des raisons pour laquelle j’ai encore du mal à passer a la création de ma boutique e-commerce…

Ajouter un commentaire :

Les informations obligatoires sont indiquées par une étoile rouge *.